15 Nov

L’essence dans le moteur

Français Aucune réponse

*** Cet article est le deuxième d’une série sur les caractéristiques du profil de sortie en entrepreneuriat conscient de l’École communautaire entrepreneuriale.

Qu’est-ce qui nous motive à agir dans des situations complexes? C’est sans doute la confiance que nous avons en nos propres moyens. Lorsque nous hésitons ou nous croyons incapables de bien faire les choses, nous avons tendance à repousser sans cesse cette tâche, à la laisser glisser vers le dessous de la pile ou à la refiler à quelqu’un d’autre.

Par Jean-Sébastien Reid, directeur général adjoint
Idée éducation entrepreneuriale

Certains l’appellent le sentiment d’efficacité personnel ou la zone proximale de développement; pour aujourd’hui, je parlerai de confiance en soi.

Il y a une foule d’expressions qui témoignent des hésitations ou du manque de confiance que les adultes démontrent dans diverses situations :

  • Je sors de ma zone de confiance
  • Je suis en déséquilibre
  • J’ai le vertige
  • Je ne me sens pas capable

Croyez-vous que les enfants sont en mesure de s’exprimer de cette façon lorsqu’ils n’ont pas confiance en eux? Les manifestations sont plutôt physiques ou comportementales, à moins bien sûr qu’ils aient été soutenus et qu’ils aient appris à mettre des mots sur ce qu’ils ressentent. Ils auront plutôt ce genre de réactions (symptômes) :

  • Mal de ventre
  • Trouble du sommeil
  • Perte d’appétit
  • Changement de comportement
  • Évitement

Ces comportements récurrents ou occasionnels sont des signes auxquels nous devons être attentifs lorsque nous sommes en classe. Des signes qui sont aussi souvent liés à l’anxiété. Je pense qu’en tant qu’éducateurs, nous devons agir de façon préventive et empathique. Si nous donnons confiance aux jeunes dans nos classes, les effets seront multiples : sourire, plaisir, engagement, pour ne nommer que ceux-là.

Voici donc six conseils pour favoriser la confiance en soi de vos jeunes :

L’accueil

Comment débuter la journée sans dire bonjour d’abord?

Que ce soit avec vos collègues ou vos élèves, adoptez l’habitude de toujours saluer les gens en prenant quelques nouvelles d’eux. Ces informations que vous recevrez, mettez-les dans votre carnet de notes personnelles (dans votre tête ou ailleurs). Elles pourront servir un jour ou l’autre.

De la même façon, n’acceptez pas qu’on vous aborde avec un problème sans vous avoir salué auparavant.

Identifier vos forces tranquilles

Dans tous les groupes, il y a de ces jeunes qui ne déplacent pas d’air, mais qui ont la capacité de tout faire. Ils sont bons, ils sont respectés, ils sont généralement aimables, mais ils ne prendront jamais les devants… (sans doute un manque de confiance 😊). Pourtant, ils sont capables de faire des miracles. Trouvez-les et mettez-les en lumière. Soyez la personne signifiante qui aura influencé leur engagement et qui aura cru en eux!

Ce sont des jeunes ou des enfants… en premier lieu

Chez Idée éducation entrepreneuriale, nous avons pris l’habitude de parler d’enfants ou de jeunes afin d’exprimer ce que la plupart appelle des élèves. Nous croyons que l’appellation élève représente une fonction, celle que les enfants occupent lorsqu’ils sont à l’école. Pourtant, nous avons intérêt à les considérer comme des êtres à part entière et non pas uniquement comme des élèves.

Leurs expériences antérieures, leurs succès et leurs défis composent leur personnalité. Nous devenons la somme de nos expériences et celles-ci peuvent influencer notre engagement dans les projets ou tâches requises à l’école.

Il est donc avantageux de connaître leur bagage : ce qui les intéresse, ce qui les passionne, ce qui les effraie, ce qui les motive. Discutez avec eux de ce qu’ils font au-delà de leur travail d’élève. Vous aurez sans doute des surprises!

Reconnaissance et appréciation

Puisque le travail des jeunes consiste à être un élève, demandez-vous quelle est leur paie? Vous allez peut-être penser aux résultats scolaires, à leur diplomation ou à leur réussite. Bien entendu! Mais pour la plupart d’entre eux, la véritable paie, celle qui les motive à revenir le lendemain à l’école, est la reconnaissance et l’appréciation.

Tentez de trouver une occasion régulière de féliciter chacun de vos jeunes et de mettre en valeur leurs bons coups!

Donner l’exemple

Les enseignants (certainement pas vous) n’aiment pas se montrer sous un jour imparfait. C’est normal, nous sommes le maître ou la maîtresse de la classe 😉. Nous détenons le savoir absolu! Je rigole, mais en réalité, nous agissons parfois comme ça. Je pense qu’il faut montrer aux jeunes que nous ne maîtrisons pas tout, que nous sommes inquiets face à de nouvelles expériences, mais que malgré nos peurs et nos erreurs probables, nous allons de l’avant. Faites-leur découvrir que nous sommes des apprenants à vie. Il y aura des personnes meilleures que nous toute notre vie dans un domaine ou un autre.

Donner l’exemple, c’est aussi faire participer des « experts » de la communauté, des collaborateurs et partenaires qui peuvent donner un coup de main et nous rassurer dans la classe.

Je me souviens d’un projet où nous devions construire des tacots (boîte à savon) avec des étudiants en génie mécanique. Une chance qu’ils étaient là, car mon expertise mécanique n’était pas suffisante pour construire un bolide efficace. Ils venaient combler mon insécurité et les jeunes se sentaient rassurés.

Des fenêtres plutôt que des murs

Un vieux sage a déjà dit que les classes devraient avoir davantage de fenêtres et moins de murs. Je pense qu’il faut en effet partager nos bons coups avec nos collègues, nos parents et la communauté. Encore mieux serait de laisser les jeunes eux-mêmes présenter leurs succès! Quoi de mieux qu’un encouragement et des félicitations de la part de ses parents et voisins pour gonfler notre estime personnelle et collective! Ne vous inquiétez pas, si vos jeunes rayonnent, vous allez rayonner aussi… la confiance en soi c’est aussi pour vous les profs.

Dans la vie, je crois qu’il faut apprendre à OSER OSER!


0 Commentaire

Vous souhaitez participez à la discussion ? N’hésitez pas à contribuer !

Écrire ou répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML tags et attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Générer du bien-êt… 13 novembre 2019 Éduquer pour des env… 16 février 2020